FAQ laser esthétique

FAQ-laser-esthetique
FAQ-laser-esthetique

Mon esthéticienne a t’elle le droit de pratiquer l’épilation au Laser ?

L’épilation laser est un geste médical. La vente de laser est interdite aux non-médecins. La législation restrictive vise à protéger le consommateur et patient vis à vis de machines qui nécessitent une formation pointue et un examen médical précis avant d’être utilisées Seul les médecins peuvent être assurés par les compagnies d’assurances pour les risques liés à l’emploi des lasers
La législation ne permet donc pas une esthéticienne d’utiliser un laser.

Les esthéticiennes doivent donc se limiter à des pseudo lasers bridés de classe inférieure (lampes « Flash » bon marché peu sécurisées notamment en matière de contrôle de puissance et de refroidissement) et donc d’efficacité beaucoup moindre. Ces équipements de bon marché échappent actuellement à la réglementation médicale de sécurité sur les lasers.

Qui Pratique une épilation au Laser ?

L’épilation laser ne peut être pratiquée que dans le cadre d’une activité médicale et sous le contrôle d’un médecin dans un cabinet ou un centre laser.
Le médecin pratiquant une épilation au laser peut être un médecin esthétique, un dermatologue, ou un docteur en médecine ayant une formation pointue dans le domaine du laser.
A noter que le champ d’application des lasers médicaux est bien très étendu. Les lasers sont utilisés par des dentistes, des chirurgiens, des cancérologues, gynécologues et des médecins généralistes ayant passé une qualification laser.

Comment Choisir son Médecin Laseriste ?

Expérience du Médecin
Un bon médecin lasériste est avant tout un médecin qui connaît son matériel et pratique beaucoup cette discipline. L’expérience d’un médecin laseriste dans le domaine est importante tout comme dans beaucoup de domaines, plus le praticien pratique d’actes spécifiques, plus il est performant.

Type de Laser Utilisé

La qualité du résultat d’une épilation au laser dépend en majeure partie du type de laser utilisé. Le matériel laser ont beaucoup évolue ces dernières années et actuellement on a des matériels issus des toutes dernières recherches qui garantissent une épilation de qualité sans douleur et sans effets secondaires. La marque des lasers choisie par le praticien, sa façon d’assurer la maintenance de ceux ci régulièrement doivent entrer en ligne de compte dans la réflexion qui mène au choix d’un lasériste.

La Consultation : La Qualité de l’écoute du Praticien

Si les lasers sont maintenant fiables et disposent de multiples sécurités préservant le patient, il est essentiel de détecter les quelques contre-indications ou les éléments cliniques susceptibles d’optimiser votre traitement. Ceci n’est possible que par une véritable consultation médicale où le professionnel de santé saura prendre le temps de vous interroger, d’établir avec vous un programme adapté à vos souhaits. Chaque usage d’un laser médical, en épilation, nécessite une adaptation à la peau des patients.

Pourquoi se faire épiler au Laser ?

L’épilation laser est-elle réellement rentable par rapport aux autres techniques non définitifs
L’épilation laser présente de nombreux atouts : un travail par surface (plusieurs poils en même temps), traitement indolore, pas de risque de cicatrices, etc. C’est aussi l’arme absolue pour éliminer les poils sous la peau qui provoquent de multiples petits abcès douloureux et inesthétiques due a l utilisation des procèdes d épilations classiques comme le rasage, épilation électrique, la cire, etc. L’épilation laser donne de plus une extrême douceur à la peau traitée. De plus, les personnes souffrant de folliculites ou poils incarnés constatent la disparition de leur problème.

Quel est le Coût d’une Épilation au Laser ?

L’épilation laser doit s’envisager comme un investissement à long terme et comme un confort pour le reste de la vie. L’épilation laser est très rentable par rapport aux autres traitements non définitifs.

A qui s’adresse cette Technique ?

A toutes les personnes (femmes et hommes) lassées des épilations mensuelles, gênées par une lèvre supérieure trop fournie et voyante (effet «moustache»), un «maillot» envahissant…des bras un peu trop poilus, à tous ceux qui souffrent de poils incarnés ou de folliculite et à tous les complexés par les problèmes d’hirsutisme.

L’épilation au Laser est-elle vraiment définitive ?

Épilation définitive : oui si par épilation définitive, on entend la non repousse des poils détruits par le laser.
Le laser permet d’obtenir une destruction définitive des poils touchés, attestée par des biopsies cutanées. Le follicule pileux (racine du poil) qui fabrique un poil va être définitivement détruit au cours de la séance d’épilation LASER. Ce poil ne repoussera jamais.

Épilation totale : non Si par épilation définitive on entend la disparition totale de tous les poils présents et à venir d’une zone du corps :
Le follicule qui ne fabrique pas de poils (follicule au repos) ne sera pas touché par le LASER. A la fin d’un traitement d’épilation laser une «repousse» apparente peut intervenir. Il reste toujours un duvet et des poils plus fins. Dans les zones où la pilosité est fortement hormono dépendante, et chez des personnes prédisposées présentant notamment des facteurs d’hyper androgénie relative, le duvet peut continuer à se transformer en poils terminaux et à reconstituer une pilosité (c’est également possible lors de grossesses et à la ménopause).

AU TOTAL :

  1. Au niveau des zones pileuses stables : maillot aisselles, jambes, on peut espérer après une moyenne de 5 séances une non repousse de 90% des poils.
  2. Au niveau des zones pileuses instables : dos des hommes jeunes, visage des femmes par exemple, car à ces endroits la pilosité va augmenter naturellement avec l’âge, il faudra prévoir des séances d’entretien tous les 6 à 18 mois pour éliminer les nouveaux poils.

L’épilation au Laser est-elle dangereuse ?

La longueur d’onde utilisée pour l’épilation est à l’opposé des rayons énergétiques tels que les ultraviolets ou les rayons X. Il n’existe donc aucun risque mutagène ou cancérigène.

Les Risques:

Les complications telles que brûlure, surinfection ou les cicatrices sont très rares voire exceptionnelles.
Des troubles de la pigmentation : hyperpigmentation (peau plus foncée que la normale) ou hypo pigmentation (peau plus claire que la normale) peuvent exceptionnellement survenir dans les semaines suivant le traitement mais sont presque toujours réversibles.

Quelles sont les contres indications pour une épilation au Laser ?

  • Dans ces cas, le traitement peut débuter trois mois après l’arrêt de celui-ci.
  • En traitement UVB pour diverses maladies cutanées (ex : psoriasis, vitiligo.)
  • En cours d’une chimiothérapie ou radiothérapie.
  • Herpes (traitement préventif nécessaire).
  • Femme enceinte

L’usage du laser sur les patients ayant un Novus Ota, et des lésions relatives au mélanome (comme par ex. Novus dysplasique, lentigine maligne, maladie de Bowen, novo-carcinome cellulaire de base ou squameux) n’est pas indiqué. Prise de médicaments photo sensibilisants (antibiotiques comme les cyclines ou les quinolones). Les allergies cutanées au chaud, au soleil nécessitent la prise de précautions particulières.

Le Laser dans le Traitement de l’Hirsutisme ?

L’hirsutisme vrai est une pathologie peu fréquente, mais il n’est pas rare de voir ce terme employé dans le public pour décrire une pilosité dans les limites supérieures de la normale. Beaucoup de poils ne signifie donc pas hirsutisme.

Il est important de savoir que la pilosité de l’hirsutisme est peut être la conséquence d’un dérèglement hormonal ou d’une production anormalement élevée de substances capables de stimuler la pousse.
Aussi, il est important, avant de traiter un hirsutisme, de vérifier qu’il n’y a pas une cause à l’origine de la pilosité excessive. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’épilation laser reste un acte médical car une démarche clinique est nécessaire.

Votre médecin lasériste pourra, après examen clinique, estimer nécessaire de réaliser un bilan ou proposer une collaboration entre votre médecin généraliste et un endocrinologue afin de faire le point sur une trop forte pilosité. Le but étant d’éventuellement traiter la cause de l’hirsutisme afin de limiter bien en amont l’impact sur la pousse du poil. En faisant ainsi, on traite la cause et non la conséquence. On permet une meilleure efficacité du laser. On limite le nombre de séances laser et donc le coût. On optimise la durée du traitement, voire même son caractère définitif.
Dans l’hirsutisme prouvé et vrai, la place du laser n’arrive qu’en fin de parcours pour parfaire le résultat final où il a démontré son efficacité.

J’étais enceinte sans le savoir et j’ai fait du laser, est ce que je risque quelque chose ?

Il n’y a jamais eu dans la littérature médicale d’article rapportant un effet néfaste du laser pendant la grossesse. Aucune malformation ou anomalie du fœtus ou du bébé n’a jamais été rapportée. Le laser cependant est contre-indiqué de principe, faute de données et d’études. Il n’y a donc pas, a priori de risque ni de suivi particulier à mettre en place dans un cas comme celui ci. Cependant, il est recommandé d’arrêter les séances jusqu’à la fin de la naissance et de l’allaitement s’il y en a un.

Durant la grossesse, de nombreux phénomènes hormonaux surviennent (production d’hormones proches des hormones pouvant stimuler la pilosité). Il paraît prudent d’attendre que l’orage hormonal de la grossesse se soit calmé pour pouvoir reprendre les traitements laser. Le fait d’arrêter temporairement ne semble pas faire perdre le bénéfice des traitements antérieurs.

L’épilation au Laser pendant l’Allaitement

Les actes d’épilation Laser et l’allaitement ne sont pas contre indiqués. Par principe de précaution cependant, il vaut mieux ne pas épiler les aréoles des seins pour éviter trop d’irritation et supprimer le moindre risque infectieux.

L’épilation au Laser chez les Ados

L’épilation d’un ado est tout à fait possible, mais il faut s’entourer de précaution et parfois savoir prendre le temps de consultations ou d’avis complémentaires avant d’agir.
Il convient d’être particulièrement attentif aux demandes des jeunes et surtout des adolescents. Cette période de la vie pose plusieurs problèmes de nature technique et de nature psychologique.
Sur le plan purement technique, il est conseillé de ne pas réaliser d’épilation laser tant que la période de la puberté n’est pas achevée. Il existe des modifications hormonales importantes dans ces périodes et il faut que les choses soient au moins stabilisées avant d’entreprendre un traitement laser afin d’être sûr qu’il sera utile et efficace.
Il faut savoir également que certaines zones pileuses voient le nombre de poils augmenter jusque vers 35-40 ans (dos, épaules, nuque, …). Le traitement précoce de certaines zones, même s’il est efficace, pourra donc nécessiter de nouvelles séances jusqu’à 40 ans environ.

Sur le plan psychologique, il faut faire attention. Un ado est peut être dans une période où il se cherche sur le plan psychique. Effectuer une opération laser définitive en période où le jeune est en train de se construire une image peut imposer une certaine prudence.
Il faut savoir respecter également l’ado qui ne souhaite plus faire l’opération laser, même au dernier moment.
Il convient aussi de vérifier de qui émane la demande et comment le trouble est ressenti. On peut éventuellement se faire aider par un psychologue dans les situations les plus tendues.
En tout état de cause, cette demande doit être prise en compte avec une attention toute particulière du médecin qui doit avant tout veiller à la sécurité du patient, au résultat esthétique, mais aussi aux impacts sur l’image finale.

Je suis mineure, puis-je faire du Laser ?

Il est tout fait possible de faire du laser lorsqu’on est mineur s’il on a une autorisation parentale. En règle générale, le laser pour épiler est réservé aux personnes qui ont passé l’adolescence, période où les changements hormonaux peuvent modifier la peau et la pilosité.

Quels endroits du corps peut-on épiler au Laser ?

Toutes les zones pileuses peuvent bénéficier de l’épilation laser :

Sur le visage : les lèvres, le menton, les sourcils, la barbe….
Sur le corps : le dos, le maillot, le buste, les aisselles, les jambes, les épaules…

Peut-on épiler la barbe au Laser chez l’homme ?

Il est possible chez l’homme d’épiler la barbe. C’est pratiqué pour des raisons médicales, notamment en cas de folliculites. On pratique aussi l’épilation de la barbe chez les patients souhaitant réduire son importance. De même, dans le cadre d’opération de changement de sexe (patients transsexuels), l’épilation laser de la barbe permet de parfaire le résultat.

Epilation du Maillot et Piercing ?

Le piercing ne pose pas de problème pour effectuer une épilation laser. Il convient cependant de prendre des précautions de base.
Le piercing en métal risque de se comporter en miroir sur le laser. Aussi il faudra enlever le bijou pendant la séance.

Il convient aussi de ne pas pratiquer la séance de laser sur un piercing trop récent qui sera alors en cours de cicatrisation, afin de ne pas traumatiser un peu plus la peau par le laser. On attend en règle générale 3 à 6 mois après l’acte de piercing pour débuter les séances laser afin de respecter le principe de précaution.

Le Laser peut-il traverser ma peau ? Y a-t’il un risque de Stérilité si on fait une épilation du maillot ?

Il convient d’être rassurant. Un laser médical n’est pas comparable au sabre laser de dark vador. Il ne traverse pas la peau. Les lasers médicaux habituels ont une lumière qui pénètre à moins d’un millimètre dans la peau. La peau a pour propriété de faire diffuser ou d’absorber la lumière. Aussi l’effet laser n’existe plus après 1 millimètre traversé dans la peau. Passé les couches inférieures de la peau, on n’a jamais décrit d’effet médical ou indésirable. Vous pouvez donc être rassuré.
De même, on n’a jamais pu démontrer un danger sur le fœtus chez la femme enceinte.

Le Laser convient il à tous les types de peau ?

Le laser traditionnel (sauf le laser YAG) ne permet pas d’épiler la peau foncée.
Au Centre Laser, grâce à la nouvelle technologie ELOS, on peut épiler toutes les couleurs de peau sauf la peau très noire.

Le Laser convient il à toutes les couleurs de poils ?

Le laser traditionnel n’est efficace que sur les poils pigmentés et donc les poils noirs ou châtains. Les poils blancs qui apparaissent ça et là dans les zones noires ne sont pas accessibles au traitement.
La technologie ELOS permet d’épiler toutes les couleurs de poils avec bien sur une meilleure efficacité sur les poils pigmentés.
En ce qui concerne les poils blancs on arrive à atténuer la densité de poils blancs mais sans vraiment l’éliminer complètement.
La stratégie de traitement est de combiner plusieurs techniques fiables : on commence par traiter les poils par laser et on termine le traitement par l’épilation électrique des poils blancs résistants
Le mariage des 2 procédés permet généralement d’obtenir de bons résultats.

Peut-on éliminer du duvet sur le visage avec l’épilation au Laser ?

Il est bien admis maintenant qu’il faut éviter de traiter les duvets au laser ou à la lampe flash. Le risque sur le duvet réside dans la possibilité de stimulation de celui ci et sa transformation en poils plus gros. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de consulter un lasériste ayant une bonne pratique. Il saura vous conseiller sur les zones à ne pas traiter afin de ne pas occasionner de transformation de duvet en poils. Certains duvets stimulés peuvent, le cas, échéant, être repris au laser, mais ceci peut être long et partiellement inefficace.

L’épilation au Laser peut-elle m’aider à combattre boutons et abcès après l’épilation à la pince ou le rasage ?

L’infection des follicules pileux est une pathologie fréquente. Elle est de plus favorisée par les manœuvres d’extraction ou de traumatisme des poils par la pince, la cire … On retrouve les folliculites sur les bords de la barbe chez l’homme ou la femme, sur les bords du maillot et dans le pli inter fessier.
Le kyste pylo-nidal est une complication infectieuse de poils poussant sous la peau. Il doit parfois être traité par une chirurgie au bloc opératoire.

Le traitement par laser apporte un certain nombre de solutions au problème des folliculites. En supprimant le poil normal ou inclus sous la peau, il supprime la cause majeure de l’infection. L’absence de poils après traitement laser supprime aussi les tentatives de manipulation de poils et donc les risques infectieux. Le traitement laser diminue ou réduit de façon importante les risques infectieux.

Faut’ il une consultation avant une séance de Laser ?

Une consultation médicale préalable au traitement est obligatoire. Nous étudions ensemble la zone que vous avez choisie d’épiler.
Nous analysons le type de poils, la pigmentation de votre peau, votre phototype. Nous réalisons un test (chez la femme sur l’aisselle ou le maillot et chez l’homme sur une épaule ou le dos). Nous définissons un programme.
Nous établissons un devis personnalisé et décidons ensemble de votre protocole. Nous accompagnons notre devis de photos, qui permettent d’apprécier l’état de la zone avant épilation.
La consultation permet de préciser l’indication et vous apporte toutes les informations sur les avantages et les limites du traitement. Le médecin est dans l’obligation légale de vous donner un devis pour tout acte supérieur à 300 euros, ainsi qu’un document explicatif et un avis éclairé. Comme pour toute consultation médicale, le paiement doit se faire à l’acte. Aucun système d’abonnement, de forfait, ou de paiement à l’avance n’est autorisé par le conseil de l’ordre des médecins.

Puis-je avoir une garantie de résultat sur un nombre déterminé de séances d’épilation au Laser ?

Il n’existe pas de réponse unique à cette question car les variations sont grandes d’une zone du corps à l’autre, autant que d’un patient à l’autre. Plusieurs séances sont nécessaires, car tous les poils ne poussent pas en même temps (certains follicules sont au stade de repos). Le nombre de séances varie selon la pilosité, la couleur de la peau, du type de poil, et leur emplacement sur le corps. Certaines zones n’auront pas besoin de plus de trois séances (sourcils), alors que d’autres nécessiteront de six à dix séances (lèvres supérieures)! La moyenne s’établit aux alentours de quatre à six séances pour la trilogie la plus demandée: aisselles, jambes, maillot.

Plus votre peau est blanche, plus l’épilation au laser sera efficace sur votre peau.
Les hommes ont des poils beaucoup plus résistants. Ils auront besoin de beaucoup plus de séances pour arriver à un résultat optimum.
Les endroits ayant été épilés à la pince, à la cire ou à l’aide d’un produit chimique avant le traitement laser nécessiteront davantage de traitements que les endroits ne l’ont pas été.
Pour des zones comme le thorax des hommes, on préfère parler d’épilation longue durée, car des séances d’entretien sont à prévoir une à deux fois par an.

Les endroits où l’épilation durable est la plus efficace sont ceux où les poils sont noirs et épais. Les aisselles sont également parmi les zones les plus épilées et parmi celles où l’épilation durable est la plus efficace. Pour ces raisons, même si dans la quasi totalité des cas, le praticien a une petite idée sur la durée et le nombre des séances, il ne lui est pas possible de s’engager sur un nombre de séances précis.

Quel est le meilleur moment pour se faire épiler au Laser ?

En pratique, on peut se faire épiler tout au long de l’année. Le seul point important est de ne pas être bronzé et de pouvoir se protéger du soleil dans les semaines suivant l’épilation.

Puis-je décolorer mes poils avant une épilation au Laser ?

S’il n’est pas possible de couper ou raser le poil, on peut procéder à la décoloration du poil (souvent de la lèvre supérieure) au moins 1 mois avant la première séance Laser.

Quelles sont les consignes à respecter avant le traitement ?

Plus la peau est claire, plus l’efficacité du laser est grande, alors il faut éviter le bronzage et les solariums avant le traitement.
Il est habituellement recommandé de cesser de s’épiler à la cire, à la pince ou à la crème épilatoire à partir des 3 semaines qui précèdent la séance laser. Pendant cette période le rasage étant autorisé. Il est important de raser la zone à traiter 2 à 3 jours avant ou le jour de la séance.
Une bonne hydratation est recommandée afin que la peau soit dans des conditions optimales.
Si vous avez de l’herpès (bouton de fièvre), il faut faire traiter l’éruption au moins deux semaines avant la séance laser. Sinon, il convient de reporter la séance.

Pourquoi rase-t-on avant une épilation au Laser ?

Le laser dépilatoire doit concentrer son énergie dans le bulbe et bulge du poil pour pouvoir volatiliser la structure responsable de la croissance. Le principe du laser est de concentrer l’énergie de la lumière sur la mélanine du poil.
Si le poil est rasé, alors la seule cible accessible au laser et la mélanine du poil du bulbe et du bulge. Toute l’énergie est donc concentrée sur la zone à détruire. La séance est plus efficace.
Si, par contre, le poil est long, le laser va perdre inutilement de l’énergie sur la partie visible du poil qui n’a aucun intérêt à être traitée. De plus, le poil visible non rasé risque, en se volatilisant, de venir encrasser la pièce à main d’où sort le rayon lumineux. La pièce à main est alors moins efficace et la séance laser moins bonne.

Pourquoi ne doit-on pas être bronzé avant une épilation au Laser ?

Le principe de fonctionnement du laser consiste à concentrer le faisceau lumineux sur les poils. Les poils comportent une très forte proportion de mélanine. Lorsque la peau est bronzée, elle se charge également en mélanine. Du coup, le laser n’est plus sélectivement dirigé vers le poil et peut toucher la mélanine de la peau. Il existe alors un risque important de provoquer des effets secondaires de type brulures ou troubles de la pigmentation pouvant être longs.

Le Laser et l’épilation à la Cire : Combien de temps attendre ?

L’épilation à la cire n’est pas indiquée dans le voisinage immédiat d’une épilation laser. Il convient d’attendre au moins 1 mois à un mois et demi entre la dernière séance à la cire et la première séance laser. De même, il ne faut pas s’épiler à la cire pendant un traitement laser, mais couper ou raser les poils qui poussent.

Comment se passe une Séance ?

Toute zone à épiler doit être préalablement nettoyée (au gel de couplage ou à l’eau, mais pas à l’alcool) et tondue de telle sorte à avoir 0,5 mm de poils visibles.
La première étape consiste à protéger vos grains de beauté du laser. Pour ce faire ils sont recouverts d’une matière ne laissant pas passer le rayon. Le port de lunettes de protection est également obligatoire. L’appareil est ensuite posé sur la zone à épiler.

Durée des Séances

La durée de la séance varie en fonction de la zone à traiter. De l’ordre de 5 minutes pour une lèvre supérieure, de 15 à 20 minutes pour une zone moyenne (maillot, avant-bras..), de 30 minutes pour des demi-jambes ou un buste, de 1 heure pour les jambes entières ou le torse.

L’épilation au Laser est-elle douloureuse ?

Non, vous ne ressentirez aucune douleur lors d’une épilation au Laser réalisée avec un matériel de dernière technologie.

Après une épilation au Laser : Quels sont les effets immédiats ? Y a-t-il des effets secondaires ?

Le laser est utilisé dans une vaste gamme d’interventions médicales et esthétiques, et leur sécurité a été dûment éprouvée. Les effets secondaires sont nuls dans la plupart des cas, mais une rougeur locale de courte durée peut apparaître sur la peau environnante chez certaines personnes.
Vous pouvez généralement reprendre vos activités courantes immédiatement après le traitement.

Dans de rares cas, des troubles de la coloration de la peau ou légères brûlures sont observés (laser sur peau bronzée, ou puissance surdosée). Ils sont la plupart du temps transitoires mais nécessitent un traitement spécifique. N’hésitez pas à contacter votre médecin lasériste.
L’exposition au soleil doit être évitée 1 mois après la séance laser. Il faudra appliquer une crème protectrice écran total d’indice 60 en n’oubliant pas de respecter la fréquence de renouvellement et les dates de péremption.
Les poils vont tomber dans les 2 à 4 semaines qui suivent le traitement. Les patients croient parfois à une repousse alors que les poils ne font que s’éliminer. Il est conseillé d’aider la chute des poils en passant 1 à 2 fois par jour une compresse humide sur la zone traitée pour aider à leur progression. Il ne faut pas manipuler les poils qui sortent avec une pince ou pratiquer des pressions avec les doigts, afin de ne pas traumatiser la peau.
Dans les 2 à 3 jours qui suivent le traitement, on peut utiliser un savon doux sans parfum sur la zone traitée.
Il est conseillé de ne pas appliquer de produit chimique ou de cosmétiques sur la zone traitée dans les jours qui suivent la séance. Vous pouvez par contre porter tout type de vêtement.

La Repousse entre les séances

De séance en séance, la repousse sera moins importante. Par ailleurs, le poil va se transformer, il repoussera plus fin et plus clairsemé. C’est ce que l’on appelle «l’effet Bonzaï».
Après une première séance, il arrive parfois que des patients constatent que la zone traitée retrouve une pilosité plus importante ! C’est la conséquence d’une transformation du duvet sous l’effet du laser ou d’un dérèglement des cycles pilaires qui se ré harmonisent par la suite. Pas d’inquiétude, la seconde séance n’en sera généralement que plus efficace.

Règles à respecter entre les séances

L’application d’une crème apaisante sera prescrite pendant 24 à 48 heures. Une protection solaire par écran total est indispensable dans les suites du traitement. Il est vivement recommandé d utiliser un écran solaire sur les zones traitées et découvertes, dans les 15 jours précédents la séance ainsi que pendant les 3 semaines suivantes.

Aucune technique d’épilation traditionnelle (cire, pince, épilation électrique) ne devra être utilisée entre les séances afin d’appliquer le laser sur une peau non traumatisée et sur des poils où le bulbe/bulge sont sains. On peut raser ou couper le poil. Il est conseillé de couper ou de raser le poil 24 heures à 48 heures avant la séance. Si le poil est court, toute la puissance du laser sera concentrée sur la zone qu’il est utile de traiter, à savoir, la partie cachée sous la peau de celui ci.

Est-ce grave si j’oublie une séance ?

Les poils déjà traités ne repoussent plus, vous ne perdrez donc pas le bénéfice des séances précédentes, simplement vous aurez une repousse plus importante lorsque vous reviendrez faire votre séance suivante, et certains poils qui auront achevé leur cycle pilaire ne repousseront que 9 à 18 mois plus tard.