Laser Rubis

Action :

Connu depuis les années 1960 pour son utilisation en ophtalmologie et en dermatologie, le laser Rubis était utilisé en mode Q-Switched avec des durées d’impulsion de l’ordre de 30 nanosecondes.

La lumière émise était très bien absorbée par la mélanine ainsi que par la plupart des pigments utilisés pour les tatouages.

Avantage :

Le laser rubis n’est plus utilisé à l’heure actuelle car remplacé par des systèmes plus récents et performants. Toutefois ce laser avait l’avantage de posséder un temps d’action ultracourt ce qui lui permettait de détruire sa cible sans dommage pour la peau environnante.

Grâce à cette action de phototermolyse sélective de la mélanine et des pigments il était possible de les faire disparaître sans modification de la texture cutanée, ni risque chéloïdiens.

Indications

Tâches café au lait, nævus de OTA, Ephélides, lentigines sont de bonnes indications de ce laser qui peut encore traiter après histologie et test préalable les nævus de Becker, les hyperchromies inflammatoires, le mélasma épidermique ou dermique avec des résultats cependant plus inconstants.

Enfin les cernes brunes (non vasculaire) répondent très correctement au Laser Q- SWITCHED RUBIS.

Le laser Q-SWITCHED RUBIS est un laser de sécurité, il s’agit d’un traitement de choix pour le détatouage, car il respecte la peau tant dans sa texture que sa couleur, malgré une hypochromie transitoire, les tatouages rouges et jaunes ne peuvent cependant pas être traités par ce type de laser.